Le CNRS
 
 

Actualités

Une voix pour la vie ? La hauteur de notre voix est déterminée avant que nous parlions

Le pleur d’un bébé n’informe pas seulement sur son état de santé, d’insatisfaction ou de douleur. Selon une équipe scientifique internationale impliquant Florence Levréro (UJM) et Nicolas Mathevon (UJM et Institut universitaire de France), membres de l’Equipe de neuro-éthologie sensorielle (ENES) à l’Institut des neurosciences Paris Saclay (CNRS/Université Paris-Sud), la tonalité du pleur d’un bébé âgé de 3 mois donne une idée fiable de la hauteur de sa voix à 5 ans. Ce résultat, publié dans la revue internationale Biology Letters, souligne l’importance des premiers stades de la vie sur le développement de l’individu.
- En savoir plus

CNRS, le 19 juillet 2018




Chalcis, ancien port de Thèbes : un carrefour maritime médiéval en Grèce

Exposées dans les musées du monde entier, les céramiques byzantines sont les vestiges d’un ancien empire qui a dominé le bassin méditerranéen pendant près de dix siècles. Sylvie Yona Waksman, chercheuse au laboratoire ArAr en collaboration avec des collègues grecs, s’est penchée sur une production de céramiques très répandue nommée « Main Middle Byzantine Production ». Ces céramiques retrouvées aux quatre coins de la Méditerranée gardaient le secret sur leurs origines jusqu’à ce que les scientifiques les rattachent à Chalcis, l’ancien port de Thèbes. Ils sont ensuite parvenus à déterminer que Chalcis était un « hub » maritime dont les marchandises furent acheminées de Marseille à Saint-Jean d’Acre jusqu’à Chersonèse en Crimée. Ces résultats viennent d’être publiés en ligne sur le site de Journal of Archaeological Science : Reports.
- En savoir plus




Scientific breakthrought program : 6 projets lauréats pour un financement de 1,2 millions d’Euros par projet

Afin de donner au volet académique de l’IDEXLYON toute son ampleur, l’Université de Lyon a lancé l’appel à projets Scientific Breakthrough Program (SBP) au mois de décembre 2017. Les lauréats de cet appel disposeront d’un financement maximum de 1,2 million d’euros sur 3 ans pour soutenir des activités de recherche innovantes et ambitieuses, répondant à des enjeux majeurs, scientifiques et socio-économiques. L’appel à projet implique 24 laboratoires dont 19 sous tutelle CNRS autour de 6 projets.
- En savoir plus




Convention de site : le CNRS et les établissements d’enseignement supérieur et de recherche fixent un cap pour Lyon Saint-Etienne

Le CNRS signe ce 26 juin une convention de site pour Lyon Saint-Etienne avec les établissements d’enseignement supérieur et de recherche et l’Université de Lyon. Ce document quinquennal formalise leurs engagements et objectifs dans le cadre d’une politique de recherche concertée sur le territoire. Il rappelle en préambule l’importance du site Lyon – Saint-Etienne, « second site français après Paris Saclay en termes de moyens humains, premier dans le domaine des sciences pour l’ingénieur, (…) et dans les trois premiers dans les domaines de la biologie, des sciences humaines et sociales, et de la chimie ».
- En savoir plus




Numéro de Pulse ! spécial CNRS

Le dernier numéro de la lettre d’information Pulse ! de la SATT Pulsalys est aux couleurs du CNRS avec une sélection d’innovations issues de ses laboratoires. Au sommaire, notamment : un édito de Marie-Pierre Comets, directrice de l’innovation et des relations avec les entreprises au CNRS, la startup OncoFactory issue de l’INMG , la méthode de décryptage des sucres de l’ILM, le dispositif de diagnostic de l’autisme "Digitrack" de l’ISC ou encore l’outil d’analyse physico-chimique de l’ISA et de l’IMP.
- En savoir plus




Non, les demandeurs d’asile ne sont pas un "fardeau" pour les économies européennes

L’arrivée de demandeurs d’asile entraîne-t-elle une dégradation des performances économiques et des finances publiques des pays européens qui les accueillent ? La réponse est non, selon des économistes du CNRS, de l’Université Clermont-Auvergne et de l’Université Paris-Nanterre 1, qui estiment un modèle statistique dynamique à partir de 30 ans de données de 15 pays d’Europe de l’Ouest. Au contraire, l’impact économique tend à être positif lorsqu’une partie d’entre eux deviennent résidents permanents. Cette étude est publiée dans Science Advances le 20 juin 2018.
- En savoir plus




Un LHC haute luminosité d’ici 10 ans au Cern

Un nouveau chantier s’ouvre aujourd’hui, vendredi 15 juin 2018, au LHC, le grand collisionneur de hadrons. Initié en 2011, ce projet vise à mettre en service d’ici à 2026 un LHC haute luminosité (HL-LHC) qui permettra d’augmenter le nombre de collisions protonsprotons et de récolter davantage de données. La France contribue de manière importante à ce projet (à hauteur de 180 millions d’euros, masse salariale incluse). Les équipes du CNRS et du CEA participent en particulier à la recherche et aux développements technologiques sur les aimants supraconducteurs ainsi qu’à la jouvence des détecteurs et de l’accélérateur. Côté français, ce sont ainsi plus de 400 scientifiques qui accompagnent le renouveau du plus grand et du plus puissant collisionneur de particules au monde. Pour la Délégation Rhône Auvergne, les laboratoires impliqués dans le projet LHC sont l’IPNL, le LPC et le CC-IN2P3.
- En savoir plus




Portes ouvertes à l’Observatoire de Lyon

Les 23 et 24 juin prochains, l’Observatoire de Lyon ouvre les portes de son site historique de Saint-Genis-Laval. Au programme : ateliers pour petits et grands, conférences, café-débat, expositions, visites, jeu de piste, concert... Le temps fort du week-end sera la soirée d’observation du samedi, où tous les instruments seront tournés vers les astres.
- En savoir plus




Tous à Toulouse !

Mi-juin, la ville rose propose une programmation CNRS particulièrement dense à laquelle des scientifiques de la circonscription Rhône Auvergne participent. Pour commencer, le forum des Nouvelles initiatives de médiation scientifique (NIMS) le 13 juin avec le soir-même la finale nationale de Ma thèse en 180 secondes à laquelle participent les deux finalistes clermontois. Par ailleurs, le forum CNRS "Que reste-t-il à découvrir" proposé les 15 et 16 juin avec notamment une intervention d’Arezki Boudaoud, membre du laboratoire RDP.
- NIMS
- MT180
- Forum CNRS
Illustration © Gremi357




LSST@Europe : Lyon, capitale de l’astronomie

Du 11 au 15 juin 2018, Lyon accueille la 3e édition de la conférence LSST@Europe. Cet événement préfigure la mise en production d’un télescope surpuissant qui dès 2020 va réaliser une observation systématique du ciel durant 10 ans et constituer le plus grand catalogue astronomique jamais réalisé. Cinq unités CNRS de la région Auvergne Rhône-Alpes participent à ce projet unique.
- En savoir plus




Les premiers tétrapodes nageaient entre deux eaux

Les premiers tétrapodes du Dévonien supérieur ont longtemps été considérés comme des vertébrés vivant en eau douce par les paléontologues. Cette idée est remise aujourd’hui en question par une équipe de recherche internationale, impliquant des chercheurs lyonnais de l’Université Claude Bernard Lyon 1, du CNRS et de l’ENS Lyon (membres du LGL TPE, du LEHNA et de l’ILM). L’analyse des restes de premiers tétrapodes leur a permis de découvrir que ces derniers avaient vécu dans des eaux saumâtres comme des deltas ou des estuaires. Ces travaux ont été publiés dans la revue Nature le 30 mai 2018.
- En savoir plus
© Mazan (mazan.dethan@wanadoo.fr ; http://www.mazanonline.fr/)




Appel à candidatures : prix jeune chercheur de la Métropole de Lyon

Il reste quelques jours pour candidater pour le Prix jeune chercheur de la Métropole de Lyon, destiné à récompenser trois scientifiques dans les champs thématiques "bio santé et société", "sciences et ingénierie" et "humanités et urbanité". Les candidats doivent avoir suivi une partie au moins de leur cursus dans l’une des universités, grandes écoles ou l’un des laboratoires de recherche de l’Université de Lyon, et avoir soutenu leur thèse entre le 1er mai 2013 et le 1er mai 2016. Date limite de candidature : 31 mai.
- En savoir plus




Inauguration d’Axel’One Campus

La plate-forme de recherche collaborative Axel One Campus a été inaugurée le 23 avril sur le campus de la Doua, à Villeurbanne, en présence notamment des représentants des collectivités territoriales, de dirigeants des secteurs de la chimie et de l’environnement, et de représentants du monde académique. Ce nouvel édifice de 2000 m² a été conçu pour de l’expérimentation à petite échelle et devrait accueillir plus de 40 projets collaboratifs de recherche fondamentale issus des laboratoires académiques dans les domaines des matériaux et procédés innovants.
- En savoir plus




Quand les tambours nous parlent bora

Comment des phrases peuvent-elles être transformées en une séquence de percussions ? Une étude impliquant deux chercheurs du CNRS, dont Franck Seifart, membre du laboratoire DDL, et leurs collègues, s’est intéressée aux messages véhiculés par l’intermédiaire de Manguarés – tambours d’Amazonie – au sein du peuple Bora vivant à la frontière du Pérou et de la Colombie. Ce langage tambouriné permet de communiquer sur des kilomètres de distance comparé aux échanges oraux. Ces travaux sont publiés dans la revue Royal Society of Open Science le 25 avril 2018.
- En savoir plus




Le menu des dinosaures révélé par le calcium

En étudiant le calcium de restes fossiles de gisements du Maroc et du Niger, des chercheurs ont pu reconstituer les chaînes alimentaires du passé. Ils expliquent ainsi comment tant de prédateurs pouvaient co-exister au temps des dinosaures. Cette étude, réalisée au LGL-TPE en partenariat avec le CR2P (Paris), est publiée le 11 avril 2018 dans la revue Proceedings of the Royal Society of London B.
- En savoir plus




Découverte de l’étoile la plus distante jamais observée

Située à l’autre bout de l’Univers, l’étoile bleue Icare vient d’être identifiée grâce aux images du télescope spatial Hubble. Il s’agit de l’étoile individuelle la plus distante jamais observée à ce jour : sa lumière a mis neuf milliards d’années pour venir jusqu’à nous ! C’est un phénomène d’amplification naturelle de la lumière qui a rendu possible cette observation aussi extraordinaire qu’inattendue. Un astronome du CRAL collabore à cette découverte, publiée dans la revue Nature Astronomy le 2 avril 2018.
- En savoir plus




Médailles 2018 : la Délégation félicite ses lauréates et lauréats

La Délégation Rhône Auvergne présente toutes ses félicitations aux médaillées et médaillés de la circonscription. Ils/Elles recevront leur récompense au cours d’une cérémonie officielle au second semestre 2018.

Médaille d’argent

- Grégory Miermont, professeur à l’ENS de Lyon et membre de l’UMPA

Médaille de bronze

- Raphaële Andrault, chargée de recherche CNRS à l’IHRIM
- Rémi Mounier, chargé de recherche CNRS à l’INMG
- Guillaume Suan, maître de conférences à l’Université Claude Bernard Lyon 1 et membre du LGL-TPE

Médaille de Cristal

- Betty Bigaï, ingénieure d’études CNRS au LEM
- Rodica Chiriac, ingénieure d’études CNRS au LMI
- Laurent Pinard, ingénieur de recherche CNRS et directeur du LMA




Behaviors.AI : pour des interactions homme-robot plus naturelles

Des robots sociaux accueillent déjà le public dans des gares et des aéroports, dans des expositions, ou dans des grandes surfaces commerciales. On commence même à en voir dans des maisons de retraite, pour distraire ou rendre la vie plus agréable aux personnes âgées. Mais la communication de ces robots avec un être humain, que ce soit par la parole ou par les gestes, est encore peu naturelle et peine à s’adapter au contexte. La start-up Hoomano et le LIRIS ont créé le laboratoire commun Behaviors.AI afin de rendre l’interaction avec les robots sociaux plus naturelle et plus instinctive, notamment grâce à des techniques d’apprentissage développemental.
- Lire l’article de CNRS Innovation




Apprendre à lire, écrire, compter : parution de l’ouvrage "Psychologie cognitive des apprentissages scolaires"

Comment les enfants parviennent à déchiffrer des mots isolés puis à lire, comprendre et écrire des phrases et des textes de plus en plus élaborés ? Comment les enfants font des calculs simples et complexes et quelles procédures leur permettent d’être de plus en plus efficaces ? Dans l’ouvrage Psychologie cognitive des apprentissages scolaires à destination des étudiants, des enseignants, des formateurs et des parents, des chercheurs francophones expliquent les mécanismes cognitifs liés aux principaux apprentissages et mettent en avant le lien nécessaire entre enseignement et recherche. L’ouvrage est organisé en quatre parties : la lecture, l’écriture, les activités numériques, les questionnements autour des apprentissages scolaires. Il implique des membres du LAPSCO.
- En savoir plus




Les matériaux mous frottent moins que prévu

Bonne nouvelle pour les partisans du moindre effort : faire glisser un solide mou serait plus facile qu’attendu. Des chercheurs du LTDS, du laboratoire Hubert Curien et de laboratoire IMP ont montré que plus un solide mou est proche de se mettre en glissement, plus sa surface de contact diminue. Résultat, sa force de frottement est jusqu’à 30 % moins importante que ce que prédisent les modèles classiques. Ces travaux sont publiés dans la revue PNAS.
- En savoir plus




Dans la tête des bébés

Une dizaine de babylabs en France font avancer la recherche sur l’apprentissage chez le nourrisson. Des maths au langage, les expériences imaginées par les chercheurs mettent en lumière les surprenantes capacités cognitives des bébés. CNRS Le Journal vous emmène à la découverte des babylabs, et notamment celui de l’ISC Marc Jeannerod, à Bron.
- En savoir plus




La drosophile cultive la symbiose avec ses amis bactériens qui le lui rendent bien

Les relations symbiotiques entre animaux et bactéries sont classiquement étudiées sous l’angle des bénéfices physiologiques apportés par les bactéries intestinales à leur hôte. Une étude publiée, publiée le 26 décembre 2017 dans Cell Metabolism par l’équipe de François Leulier à l’IGFL, utilisant le modèle expérimental de symbiose entre la drosophile et sa bactérie commensale Lactobacillus plantarum, met en évidence un élégant mécanisme par lequel la drosophile favorise le maintien de cette association hôte/bactérie dans la durée. Cette symbiose est un prototype de mutualisme nutritionnel dont les mécanismes pourraient être conservés chez les organismes plus complexes.
- En savoir plus




Découverte d’un réseau militaire vieux de 4 000 ans en Syrie du Nord

En Syrie, la découverte de plus d’un millier de sites a renouvelé notre connaissance du peuplement des steppes pour toutes les périodes de l’histoire du Proche-Orient. Récemment, l’analyse d’images aériennes et satellitaires a permis la découverte d’un très vaste réseau structuré de surveillance et de communication datant de l’âge du Bronze moyen (2e millénaire av. J.-C.). Ces travaux, menés par des chercheurs du laboratoire Archéorient et de la Direction générale des antiquités et musées de Syrie, sont publiés dans la revue Paléorient le 19 décembre 2017.
- En savoir plus




L’arbre du vivant disponible sur tablettes et smartphones

L’outil Lifemap, qui permet d’explorer l’arbre du vivant, est maintenant disponible gratuitement sur l’App Store d’Apple (pour iPhone et iPad). Distribué depuis un an sur le Play Store d’Android, il cumule déjà plus de 50 000 téléchargements et s’impose comme un outil incontournable pour l’enseignement et pour la diffusion des connaissances sur l’évolution et la diversité des espèces. En raison du nombre considérable d’espèces connues – plusieurs millions –, la représentation de cet arbre a constitué un véritable défi. Lifemap permet de visualiser les niveaux hiérarchiques et les relations entre espèces et offre des liens directs vers des images et des articles de Wikipedia. L’outil a été développé par Damien de Vienne, du LBBE à Lyon. Il a été publié en décembre 2016 dans la revue PLoS Biology.
- En savoir plus




Zeste de science : peut-on simuler l’histoire du cosmos ?

Qu’est-ce que la matière noire ? Comment les galaxies se forment-elles au cours de l’évolution de l’univers ? Peut-on simuler l’histoire du cosmos ? Découvrez la dernière vidéo de Zeste de science, la nouvelle chaîne Youtube du CNRS, illustrant les travaux du CRAL.




Lancement du nouvel intranet régional du CNRS

Le CNRS Rhône Auvergne lance aujourd’hui son nouveau site intranet, animé par les services de la Délégation. Accessible à tous les personnels des unités (enregistrés dans RESEDA), ce nouvel outil a pour objectif de fournir des informations pratiques, des ressources, des contacts et des actualités aux unités et à leurs personnels. Le site est amené à se développer dans les prochaines semaines, n’hésitez pas à transmettre vos suggestions, remarques ou questions au service communication.
- Découvrir l’intranet régional




L’Institut lumière matière, lauréat du Trophée INPI 2017, catégorie "recherche"

Les Trophées INPI qui distinguent des entreprises et centres de recherche innovants pour l’exemplarité de leur stratégie de propriété industrielle, ont distingué l’ILM pour ses travaux sur la lumière pour sonder et façonner la matière. Avec une moyenne de 6 dépôts de brevets par an, l’ILM a mis en place une politique forte de protection de ses innovations, aboutissant à la création de plusieurs start–up, telles NH TherAguix ou Ablatom.
- En savoir plus




Archéologie : un trésor médiéval découvert à l’Abbaye de Cluny

Mi-septembre, sur le site de l’Abbaye de Cluny (Saône-et-Loire), une découverte majeure a été réalisée dans le cadre d’une opération de fouille : plus de 2 200 deniers et oboles en argent, 21 dinars musulmans en or, un anneau sigillaire et d’autres éléments en or. C’est la première fois que ces deniers sont retrouvés en si grand nombre et qu’un tel trésor réunit, au sein d’un même ensemble clos, des monnaies arabes en or, des deniers d’argent et un anneau sigillaire. Les travaux ont été dirigés par Anne Baud, enseignante-chercheure à l’Université Lumière Lyon 2 et Anne Flammin, ingénieure CNRS, rattachées au laboratoire Archéologie et archéométrie. Ils ont été menés en collaboration avec une équipe de 9 étudiant.es de l’Université Lumière Lyon 2 et de membres de la MOM – Jean Pouilloux.
- En savoir plus




La plus longue piste de dinosaure sauropode du monde révélée

Suite à la découverte en 2009 des plus grandes empreintes de dinosaures du monde dans le massif du Jura, plusieurs campagnes de fouilles ont permis de dégager d’autres traces sur plus de 150 mètres de long. Le site de Plagne abrite ainsi aujourd’hui la plus longue piste de dinosaure sauropode du monde. La compilation et l’analyse des résultats de ces fouilles par des chercheurs du LGL, du LMV et du musée de la Plage aux ptérosaures, publiés dans la revue Geobios, concluent que ces empreintes ont été laissées par un dinosaure d’au moins 35 m de long et 35 tonnes, voilà 150 millions d’années.
- En savoir plus




Un dinosaure végétarien avec des dents qui coupent comme des ciseaux

Une équipe franco-belge, impliquant le LGL TPE, vient de décrire un nouveau fossile de dinosaure herbivore rhabdodontidé mis au jour à Velaux-La Bastide Neuve dans les Bouches-du-Rhône. Les dents de Matheronodon provincialis à la morphologie unique opéraient à la manière de ciseaux pour couper les plantes avant ingestion. Son régime alimentaire était sans doute spécialisé sur des feuilles coriaces des premiers palmiers. Cette étude vient de paraître dans la revue Scientific Reports du groupe Nature.
- En savoir plus




Quand des punaises d’eau aident à mieux comprendre les processus évolutifs

Comment de nouvelles espèces émergent-elles et se diversifient-elles dans la nature ? Le processus de l’évolution par sélection naturelle explique cette diversification, mais les conditions génétiques et environnementales dictant ce mécanisme restent pourtant mal connues. L’équipe dirigée par Abderrahman Khila, directeur de recherche du CNRS à l’IGFL vient de découvrir comment des patineuses d’eau (les Rhagovelia) ont pu développer des structures en forme d’éventail à l’extrémité de leurs pattes pour remonter le courant des rivières, prouesse dont sont incapables d’autres espèces de punaises d’eau. Ils ont mis en évidence l’existence de deux gènes, jusqu’ici inconnus, et ont montré qu’ils sont justement à l’origine de l’apparition des éventails chez les Rhagovelia. Ces travaux sont publiés dans Science le 20 octobre 2017.
- En savoir plus




Les ondes gravitationnelles font la première lumière sur la fusion d’étoiles à neutrons

C’est une découverte majeure à plus d’un titre. Les scientifiques de la collaboration LIGO-Virgo (dont le CNRS est membre) ont observé pour la première fois des ondes gravitationnelles émises lors de la fusion de deux étoiles à neutrons, et non de deux trous noirs comme dans les cas précédents. Autre première : cette source d’ondes gravitationnelles émet de la lumière, observée dans les heures, jours et semaines qui suivirent grâce à la contribution de 70 autres observatoires sur Terre et dans l’espace. Cet ensemble d’observations marque l’avènement d’une astronomie dite "multi-messagers". Une moisson de résultats en est issue : d’une solution à l’énigme des sursauts gamma et à celle de l’origine des éléments chimiques les plus lourds – comme le plomb, l’or ou le platine –, en passant par l’étude des propriétés des étoiles à neutrons ou par une mesure indépendante de la vitesse d’expansion de l’Univers. Une dizaine d’articles scientifiques publiés le 16 octobre 2017 détaillent ces différents aspects. Ils sont signés par de nombreux chercheurs de laboratoires du CNRS (plus de 200 pour l’une des publications), membres de la collaboration LIGO-Virgo ou de groupes d’astronomes partenaires. Cette découverte implique à Lyon le Laboratoire des matériaux avancés.
- En savoir plus




2016, une année avec le CNRS en Rhône Auvergne


Découvertes incontournables, projets ambitieux et moments forts... Un condensé des aventures scientifiques et humaines de l’année écoulée est à découvrir dans 2016, une année avec le CNRS en Rhône Auvergne.
- En savoir plus

Haut de page

Concours externes des ingénieurs et techniciens


La campagne 2018 des concours externes des ingénieurs et techniciens est ouverte jusqu’au 3 juillet. Dans les unités relevant de la Délégation Rhône Auvergne, 29 postes sont ouverts aux concours externes et 2 postes sont ouverts aux examens professionnels réservés.

La circonscription Rhône Auvergne compte deux bassins scientifiques :


dont le CNRS est membre

et

CNRS le journal

JPEG - 4.9 ko

Rayonnement du CNRS

JPEG - 3.9 ko

Vous avez consacré tout ou partie de votre carrière au CNRS et vous souhaitez garder ce lien : adhérez à l’association des amis du CNRS.

Travailler au CNRS

Métiers, recrutement, concours, mobilité... Retrouvez toutes les informations sur le site

A ne pas manquer...

Un extrait de 3 à 5mn de films du catalogue de CNRS images.

Pôle de compétitivité


Chimie-Environnement Lyon et Rhône-Alpes

CNRS Rhône Auvergne
2 av. Albert Einstein
BP 61335
69609 Villeurbanne cedex
Tél : 04 72 44 56 00
Fax : 04 72 44 56 73

En savoir plus

Rechercher sur tous les sites du CNRS

Le CNRS Annuaires Mots-Clefs du CNRS Autres sites Accueil Imprimer Contact Crédits Plan du site Intranet CNRS
Warning: mysql_query(): Unable to save result set in /var/www/localhost/htdocs/spip/ecrire/req/mysql.php on line 194