Le CNRS
  Accueil > Medias > Communiqués de presse > Régionaux > ...

Régionaux

Nationaux

Archives

Communiqués 2014


18/12/2014 - Écologie tropicale : de l’ombre à la lumière

L’ouvrage "Écologie tropicale : de l’ombre à la lumière" rédigé par des chercheurs issus de laboratoires CNRS ou associés, paraît le 8 janvier 2015 en librairie. Publié par le cherche midi, en partenariat avec le CNRS, ce livre grand public nous plonge dans le monde fascinant de la faune et de la flore tropicales, encore largement méconnues. Cet ouvrage implique notamment deux scientifiques lyonnais : Patrick Mavingui et Claire Valiente Moro, tous deux membres du LEM.
- En savoir plus




03/12/2014 - L’Université Claude Bernard Lyon 1 accueille pour la première fois l’édition 2014 du congrès Euclid

Les 4 et 5 décembre 2014, 100 astrophysiciens, chercheurs et ingénieurs français travaillant sur le télescope spatial européen Euclid se retrouveront à l’Université Claude Bernard Lyon 1, à l’Institut de physique nucléaire de Lyon (IPNL).
- En savoir plus




28/11/2014 - Une piste moléculaire décisive dans la lutte contre le virus d’Ebola

L’équipe “Bases moléculaires de la pathogénicité virale”, animée par Viktor Volchkov du CIRI est la seule équipe non militaire en France qui travaille à l’échelle moléculaire pour comprendre l’origine de la dangerosité du virus Ebola. Elle a publié le 20 novembre dans la revue PLOS Pathogens un article éclairant de quelle manière une protéine du virus Ebola provoque une inflammation généralisée et des hémorragies des vaisseaux sanguins.
- En savoir plus




28/11/2014 - Médailles CNRS : cristal et bronze pour la recherche lyonnaise

Cinq chercheurs et ingénieurs, membres de laboratoires lyonnais de la délégation Rhône Auvergne du CNRS, voient la qualité de leurs travaux récompensée par la Médaille de cristal et la Médaille de bronze du CNRS pour ce palmarès 2014.

- Invitation presse
- Portraits des lauréats




12/11/2014 - Signature de la convention de site Lyon-Saint-Étienne

Le CNRS a signé le 18 novembre 2014 une convention quinquennale de site avec ses partenaires lyonnais et stéphanois de l’Université de Lyon. Ce document concrétise un partenariat rénové fondé sur une stratégie scientifique commune développée dans les laboratoires de l’un des tout premiers pôles scientifiques français.
- En savoir plus




07/11/2014 - D’une caméra vidéo à une navette sans chauffeur

Un nouveau type de navette sans chauffeur a été mis au point grâce à une technologie innovante de guidage par vision artificielle qui permet une localisation fiable et peu coûteuse du véhicule sur la chaussée. Cette technologie, basée sur l’utilisation de simples caméras vidéo, a été développée par des chercheurs de l’Institut Pascal. Elle est au cœur de la navette autonome EZ-10 développée par Ligier Group, qui a été dévoilée lors du Michelin Challenge Bibendum à Chengdu (Chine) du 11 au 14 novembre 2014.
- En savoir plus




14/10/2014 - Inauguration du LabCom InCVD : vers de meilleurs procédés pour des matériaux fonctionnels

JPEG - 13.5 ko

La société ANNEALSYS, spécialiste en procédés thermiques rapides et dépôts chimiques en phase vapeur, et l’INL inaugurent le 24 octobre 2014 leur laboratoire commun. Nommé InCVD , il est dédié à la recherche et à l’innovation dans le domaine des procédés de dépôt chimique en phase vapeur et des matériaux associés. Ces procédés permettent de créer des couches minces utilisées notamment en nanoélectronique mais aussi dans de nombreux autres champs d’application. Lauréat de l’appel à projets ANR LabCom destiné à soutenir des partenariats recherche publique - entreprise, l’InCVD est installé sur le site de l’INL à l’Ecole Centrale de Lyon.
- En savoir plus




09/10/2014 - La forme des coquilles d’ammonites enfin expliquée... par la physique

JPEG - 9.6 ko

Les ammonites, un groupe de mollusques céphalopodes aujourd’hui éteint, possédaient des coquilles en forme de spirales ondulées à la diversité exceptionnelle et bien connues des amateurs de fossiles. Régis Chirat, chercheur au LGL, et deux collaborateurs de l’Institut de mathématiques de l’université d’Oxford ont développé le premier modèle biomécanique expliquant la formation et la diversité de ces coquilles. Leur approche ouvre de nouvelles perspectives pour interpréter l’évolution des ammonites et des nautiles, leurs "cousins" éloignés aux coquilles lisses, qui peuplent encore les eaux des océans Indien et Pacifique. Ces travaux viennent d’être publiés sur le site de la revue Journal of Theoretical Biology.
- En savoir plus
© Derek Moulton, Alain Goriely et Régis Chirat




17/09/2014 - Origine des continents : comment l’étalement des continents primitifs a lancé la tectonique des plaques

JPEG - 5.4 ko

Nicolas Coltice, chercheur au LGL, en collaboration avec des chercheurs de l’Université de Sydney, ont récemment construit un modèle dynamique qui permet de décrire la formation des premiers continents et le démarrage de la tectonique des plaques il y a plus de 3 milliards d’années. Un article lié à cette découverte est publié dans la prestigieuse revue Nature le 18 septembre 2014.
- En savoir plus




11/09/2014 - Une piste hormonale contre les maladies liées au vieillissement

JPEG - 3.2 ko

C’est une hormone qui produit l’effet d’un régime drastique qu’a découverte l’équipe d’Hugo Aguilaniu en étudiant le ver rond Caenorhabditis elegans : elle augmente la longévité et diminue la fertilité. En explorant son mode d’action, les chercheurs du LBMC espèrent trouver des moyens de repousser les maladies liées à l’âge. Ces travaux sont publiés le 11 septembre dans la revue Nature communications.
- En savoir plus




04/09/2014 - Notre super-continent de galaxies : le Laniakea

JPEG - 4.2 ko

Une équipe de recherche internationale, dont l’astrophysicienne Hélène Courtois de l’IPNL et l’ingénieur-chercheur Daniel Pomarède du CEA-Irfu, vient de découvrir les frontières du continent de galaxies dans lequel nous vivons. Ils lui ont donné le nom hawaïen de Laniakea : "horizons célestes immenses". Cette découverte fait la Une de la prestigieuse revue internationale Nature datée du 4 septembre 2014.
- En savoir plus




10/07/2014 - Communication neuronale : comprendre la synapse par la génétique du ver

JPEG - 4.4 ko

Dans une étude publiée dans la revue Nature, une équipe du CGφMC a utilisé une approche génétique chez le ver C. elegans pour identifier un nouveau gène, Ce-punctine, impliqué dans l’organisation des synapses. En effet, malgré la distance évolutive qui sépare ce petit ver de l’Homme, les mécanismes cellulaires et moléculaires de la transmission synaptique sont très conservés. Chez l’Homme, des mutations dans le gène punctine pourraient représenter un facteur de risque pour le développement de schizophrénie. Les découvertes réalisées grâce à C. elegans contribuent ainsi au décryptage de la mise en place de la fonction synaptique, un enjeu fondamental pour la compréhension du fonctionnement cérébral normal et pathologique.
- En savoir plus




19/06/2014 - Des nanoparticules pour détecter plus vite et mieux soigner les tumeurs cancéreuses pulmonaires

JPEG - 3.3 ko

Comment des nanoparticules ultrafines peuvent aider à la détection de tumeurs cancéreuses pulmonaires par IRM ? C’est ce qu’ont montré récemment des équipes de chercheurs (des universités de Bordeaux, Lyon et Grenoble1), dont l’ILM, en association avec la société Nano-H dans le cadre d’un projet financé par l’ANR2. Cette avancée a été publiée le 9 juin 2014 dans la revue scientifique PNAS.
- En savoir plus




11/06/2014 - « Ma thèse en 180 secondes » Trois lauréates représenteront la France, à Montréal lors de la finale internationale

JPEG - 7.9 ko

A l’issue de la finale nationale du concours "Ma thèse en 180 secondes" qui s’est tenue hier soir à Lyon dans une salle comble, trois doctorantes ont été sélectionnées pour représenter la France lors de la finale internationale francophone, les 24 et 25 septembre 2014 au Québec : Marie-Charlotte Morin de la région Alsace, qui a également obtenu le prix du public, Noémie Mermet de la région Auvergne et Chrystelle Armata de la région Rhône-Alpes. Toutes trois sont parvenues à convaincre le jury présidé par Geneviève Fioraso, secrétaire d’État en charge de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Leur exploit : faire comprendre en seulement trois minutes, avec des termes simples et accessibles à tous, un sujet de thèse complexe et obscur pour le grand public.
- En savoir plus
(© CPU / CNRS)




04/06/2014 - Finale nationale de Ma thèse en 180 secondes : 15 doctorants représentent leur région à Lyon-Villeurbanne le 10 juin

JPEG - 5.8 ko

Après les finales de 15 régions françaises, la finale nationale de Ma thèse en 180 secondes (MT180) aura lieu le mardi 10 juin, en présence de Geneviève Fioraso, secrétaire d’État en charge de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, qui présidera le jury. Le principe : présenter sa thèse à un large public en 3 minutes de manière claire, captivante et ludique. Les trois finalistes représenteront la France à la finale internationale au Québec, les 24 et 25 septembre. MT180 est une opération CNRS / Conférence des Présidents d’Université (CPU). Ils organisent la finale nationale à Lyon-Villeurbanne avec l’Université de Lyon.
- En savoir plus




30/04/2014 - L’âge des neurones du cortex après accident vasculaire chez l’humain

PNG - 17.5 ko

Dans une étude publiée dans le journal Nature Neuroscience, une équipe de chercheurs suédois, français, hongrois et allemands a mesuré l’âge des cellules du néocortex humain par datation au carbone 14. Jonas Frisén de l’Institut Karolinska (Stockholm, Suède) et ses collègues, dont Samuel Bernard de l’antenne villeurbannaise de l’Institut Camille Jordan, ont montré qu’il n’y avait aucun renouvellement neuronal même après accident vasculaire cérébral (AVC) d’origine ischémique.
- En savoir plus




23/04/2014 - Le séquençage du génome de la truite revisite l’évolution des génomes de vertébrés

JPEG - 2.7 ko

Un consortium français, coordonné par l’Inra et impliquant le CEA (Genoscope), le CNRS et les Ecoles Normales Supérieures de Paris et de Lyon a séquencé et analysé le génome de la truite arc-en-ciel (Oncorhynchus mykiss). Il s’agit du premier séquençage d’un génome de salmonidés (famille des saumons et des truites). Ce résultat, publié le 22 avril dans Nature Communications, propose un nouveau scénario d’évolution des génomes de vertébrés et ouvre des perspectives pour la sélection en aquaculture.
- En savoir plus




22/04/2014 - Bisphénol A : d’autres mécanismes d’action révélés in vivo

JPEG - 3.5 ko

On croyait jusqu’à présent que les récepteurs des œstrogènes étaient les cibles principales du bisphénol A (BPA), polluant industriel qui agit comme un perturbateur endocrinien. Le rôle d’un autre récepteur, appelé ERRγ, avait également été suggéré par des observations in vitro. L’équipe de Vincent Laudet à l’IGFL, associée à d’autres équipes françaises et étrangères, vient de démontrer in vivo l’action du bisphénol A via ce second récepteur ERRγ. Ces travaux devraient permettre de mieux comprendre les effets de cette molécule sur le métabolisme, notamment sur le diabète et l’obésité. Ils apportent un nouvel élément aux discussions sur l’évaluation des risques liés au BPA, un sujet actuellement étudié par l’EFSA ou encore l’Anses.
- En savoir plus




07/04/2014 - Comment la tectonique des plaques a-t-elle commencé sur Terre ?

JPEG - 5 ko

Les plaques tectoniques sont mobiles les unes par rapport aux autres à la surface de la Terre. Comment ce découpage à l’origine de la tectonique des plaques s’est-il produit ? Dans un article publié sur le site de la revue Nature le 6 avril 2014, Yanick Ricard, chercheur CNRS au LGL et David Bercovici de l’Université de Yale proposent le premier modèle qui explique comment la surface de la Terre s’est découpée en plaques. Il rend ainsi compte de l’émergence de la tectonique des plaques telle que nous la connaissons aujourd’hui et révèle aussi pourquoi ce phénomène ne s’est pas produit sur Vénus, planète « jumelle » de la Terre.
- En savoir plus




02/04/2014 - L’inadaptation au changement climatique des chevreuils en forêt entraîne une mortalité accrue des faons

En décalant les saisons, le changement climatique modifie les cycles de vie de nombreux végétaux et animaux. L’éveil de la végétation se produit un peu plus tôt chaque année, ce qui n’est pas sans conséquence sur les cycles de vie d’autres espèces. Certaines s’adaptent au décalage de l’abondance de leurs ressources nutritives et d’autres non. C’est le cas du chevreuil des forêts dont la période de mise-bas n’a pas changé entre 1985 et 2011, malgré l’avancée continue du printemps depuis 27 ans. Incapables de régler la période des naissances sur le pic printanier des ressources végétales dont ils dépendent, les chevreuils subissent une mortalité juvénile accrue, diminuant ainsi la croissance de leur population. C’est ce que viennent de montrer des chercheurs du LBBE et de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage, en collaboration avec un laboratoire de l’Inra. Ces résultats sont publiés le 1er avril 2014 dans la revue Plos Biology.
- En savoir plus




28/03/2014 - Signature de la chaire industrielle ANR Adopsys entre le LMFA et Snecma (Safran)

La signature de la chaire industrielle d’aéroacoustique ADOPSYS vient concrétiser et pérenniser une collaboration forte et déjà ancienne entre Snecma (Safran) et le Centre Acoustique du LMFA. Le programme de travail porte sur la compréhension physique, la simulation numérique et le développement de méthodologies de réduction du bruit des moteurs d’avions.
- En savoir plus




24/03/2014 - Un matériau innovant inspiré de la nacre dix fois plus tenace qu’une céramique classique

JPEG - 5.4 ko

Les céramiques, qu’elles soient traditionnelles ou de haute technologie, présentent toutes un défaut : leur fragilité. Ce côté cassant pourrait bientôt disparaître : une équipe de chercheurs, menée par le Laboratoire de synthèse et fonctionnalisation des céramiques (CNRS/Saint-Gobain), en collaboration avec le LGL et le laboratoire
MATEIS vient de présenter un nouveau matériau céramique inspiré de la nacre des ormeaux, petits mollusques marins à coquille unique. Ce matériau, près de dix fois plus tenace qu’une céramique classique, est issu d’un procédé de fabrication innovant qui passe par une étape de congélation. Cette méthode semble compatible avec une industrialisation à échelle plus importante, à priori sans surcoût notable par rapport à celles déjà employées. Conservant ses propriétés à des températures d’au moins 600°C, cette nacre artificielle pourrait trouver une foule d’applications dans l’industrie et permettre d’alléger ou de réduire en taille des éléments céramiques des moteurs ou des dispositifs de génération d’énergie. Ces travaux sont publiés le 23 mars 2014 sur le site internet de la revue Nature Materials.
- En savoir plus




20/03/2014 - Des lycéens à la découverte du boson de Higgs

Pour la quatrième année consécutive, l’IPNL participe au programme des Masterclasses internationales organisées par le CERN. Les lycéens de trois établissements de la région s’initieront à la physique des particules tout en échangeant leurs résultats avec d’autres classes du monde entier. Du 20 mars au 7 avril 2014, plus de 120 lycéens se retrouveront ainsi dans la peau d’apprentis chercheurs et analyseront de vraies données enregistrées au CERN sur le grand collisionneur de hadrons (LHC). Grâce à cette expérience unique, ils seront les témoins privilégiés d’une science vivante, alimentée par les premiers résultats du LHC, l’instrument à la fois le plus complexe et le plus puissant jamais construit pour étudier les particules élémentaires.
- En savoir plus




19/03/2014 - Origine moléculaire de la diversité animale : une énigme résolue

JPEG - 8 ko

Par quels mécanismes les cellules qui constituent les êtres vivants ont-elles « appris » à trouver leur juste place dans chaque espèce pour aboutir à la diversité du monde animal qui nous entoure ? L’équipe de Samir Mérabet de l’IGFL vient de découvrir un nouveau scénario moléculaire pour expliquer ces mécanismes : il prend sa source dès les premiers êtres unicellulaires. Cette découverte étonnante est publiée le 18 mars dans la revue scientifique eLife.
- En savoir plus




06/03/2014 - Une semaine pour explorer les mystères du cerveau

PNG - 21.4 ko

La Semaine du Cerveau se déroulera du 10 au 16 mars 2014 à Lyon. L’Université Claude Bernard Lyon 1, le CNRS, l’Inserm, le Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon, les HCL, le Centre Hospitalier Le Vinatier, la Fondation Neurodis, et le Labex Cortex se sont associés pour vous offrir un programme complet, riche et varié. Cet événement se déroulera dans plus de 30 villes en France et simultanément dans tous les pays d’Europe.
- En savoir plus




05/03/2014 - Le puissant spectrographe MUSE reçoit sa toute première lumière et ouvre ses yeux sur l’Univers

JPEG - 5.5 ko

Un nouvel instrument unique en son genre baptisé MUSE (Multi Unit Spectroscopic Explorer) a été installé avec succès sur le Très Grand Télescope (VLT) de l’European Southern Observatory (ESO) à Paranal, installé en plein désert d’Atacama au nord du Chili. MUSE constitue l’un des quatre instruments de 2ème génération choisis par l’ESO pour équiper le VLT, l’équipement phare de l’astronomie européenne de ce début de troisième millénaire. Ce spectrographe 3D à grand champ de vue va permettre grâce à ses performances exceptionnelles d’explorer l’Univers lointain. Il a été porté notamment par deux laboratoires de recherche français : le CRAL (Lyon), qui en est le pilote, et l’IRAP (Toulouse). Au cours de sa "première lumière" (phase de tests) très concluante, MUSE a pu déjà observer des galaxies lointaines, des étoiles brillantes et bien d’autres objets célestes.
- En savoir plus




04/03/2014 - "Ma thèse en 180 secondes" : le CNRS et la CPU lancent en France le concours qui fait parler les doctorants !

JPEG - 4.9 ko

Le CNRS et la Conférence des présidents d’universités (CPU) organisent pour la première fois dans toute la France le concours « Ma thèse en 180 secondes ». Faire comprendre des années de recherche en trois minutes et au plus grand nombre, tel est le défi que lancent les deux organismes aux jeunes doctorants avec ce concours. Ce coup de projecteur sur les jeunes chercheurs les invitera à développer leurs compétences en communication, mais permettra aussi de montrer le dynamisme de la recherche française.
La finale nationale de cette opération aura lieu à Lyon le 10 juin. Elle est co-organisée par l’Université de Lyon, de même que la finale régionale prévue le 14 mai. Les lauréats français participeront à la finale internationale en septembre au Québec, créateur de ce concours en langue française.
- En savoir plus




25/02/2014 - Climat : mieux comprendre les interactions aérosols - nuage

Selon le dernier rapport du Giec, les nuages et les aérosols contribuent à la plus grande part des incertitudes dans les estimations des facteurs du réchauffement climatique. S’il est certain que les aérosols sont indispensables à la formation des nuages, leur influence dans le processus qui condense la vapeur d’eau en goutte de nuage est encore mal comprise. Les chercheurs d’Ircelyon en collaboration avec le LGGE décryptent aujourd’hui une partie du comportement physico-chimique des tensioactifs contenus dans les aérosols atmosphériques. Ces comportements sont déterminants pour la compréhension de la formation des nuages et étaient jusqu’alors absents des modèles climatiques. Paraissant dans la revue Nature communications du 25 février 2014, ces travaux sont les premiers à proposer une étude des propriétés dynamiques des tensioactifs issus des aérosols atmosphériques.
- En savoir plus




12/02/2014 - Pourquoi le cerveau se souvient-il des rêves ?

Certaines personnes se souviennent de leurs rêves tous les matins alors que d’autres s’en souviennent rarement. L’équipe de Perrine Ruby, chargée de recherche Inserm au sein du CRNL, a étudié l’activité cérébrale de ces rêveurs afin de comprendre ce qui les différencient. Dans une étude publiée dans la revue Neuropsychopharmacology, les chercheurs montrent que la jonction temporo-pariétale, un carrefour du traitement de l’information dans le cerveau, est plus active chez les grands rêveurs. Elle induirait une plus grande réactivité aux stimulations extérieures, faciliterait ainsi le réveil au cours du sommeil, ce qui favoriserait la mémorisation des rêves.
- En savoir plus




10/02/2014 - Un laboratoire commun public/privé pour une production de "couches minces" plus performantes dans les technologies du futur

JPEG - 5 ko

L’INL et la société RIBER inaugurent le 20 février 2014 leur laboratoire commun. L’objectif : l’amélioration de procédés et de systèmes permettant de produire des couches minces monocristallines, dont les propriétés sont extrêmement prometteuses pour le développement de composants ultraperformants dans le domaine du numérique, des datacom et de la récupération d’énergie.
- En savoir plus




24/01/2014 - Création de la SATT Lyon - Saint-Étienne, tremplin de lʼinnovation et de la création dʼentreprises en Rhône-Alpes

JPEG - 4.7 ko

LʼAssemblée Générale Constitutive de la SATT (société dʼaccélération de transfert de technologies) Lyon - Saint-Étienne, a eu lieu le 20 décembre 2013, sous la présidence dʼhonneur de Jean-François Carenco, préfet de la Région Rhône-Alpes et préfet du Rhône, et ses statuts ont été déposés au tribunal administratif de Lyon en ce début dʼannée 2014. La SATT a pour mission de permettre aux entreprises innovantes dʼéclore et aux entreprises existantes de créer de lʼactivité et des emplois, par transfert des résultats de la recherche publique. Le CNRS est l’un des trois actionnaires, aux côtés de l’Université de Lyon et de la Caisse des dépôts.
- En savoir plus




21/01/2014 - Observatoire de Lyon : appel aux dons pour la sauvegarde du patrimoine

JPEG - 5.7 ko

L’Observatoire de Lyon, avec le concours de la Fondation du Patrimoine, lance une campagne de mécénat afin de financer la restauration de son parc instrumental exceptionnel. Ainsi, particuliers, entreprises, collectivités ou associations peuvent participer à la sauvegarde de ce site remarquable.
L’Observatoire astronomique et météorologique de Lyon a été fondé en 1878 sur la commune de Saint-Genis-Laval. Doté de 21 bâtiments et de plus de 40 instruments classés ou inscrits au titre des monuments historiques, il abrite le CRAL, un laboratoire mondialement reconnu dans la recherche en astrophysique et l’instrumentation.
- En savoir plus




09/01/2014 - Comment les fibres nous protègent du diabète et de l’obésité

JPEG - 8.7 ko

Il est bien connu des chercheurs qu’une alimentation riche en fibres protège l’organisme de l’obésité et du diabète. Néanmoins, les mécanismes à l’œuvre leur échappaient depuis une vingtaine d’années. Une équipe franco-suédoise comprenant des chercheurs du CNRS, de l’Inserm et de l’Université Claude Bernard Lyon 1 (Unité Inserm 855 "Nutrition et cerveau") vient d’élucider ce mécanisme dans lequel sont impliquées la flore intestinale et la capacité de l’intestin à produire du glucose entre les repas. Ces résultats, publiés dans la revue Cell le 9 janvier 2014, précisent en outre le rôle de l’intestin et de ses microorganismes associés dans le maintien de la glycémie. Ils permettront aussi de proposer de nouvelles recommandations nutritionnelles afin de se prémunir du diabète et de l’obésité.
- En savoir plus




06/01/2014 - Comment se régénère un membre chez les crustacés ?

La régénération est la capacité que possèdent certains animaux, comme les crabes, les poulpes et les salamandres, à remplacer leurs membres amputés. Quel est le mécanisme à l’œuvre ? Pour éclairer cette question, des chercheurs de l’IGFL et de l’Institut de biologie moléculaire et biotechnologie à l’Université de Crète en Grèce ont étudié les capacités de régénération d’un petit crustacé Parhyale hawaiensis. Plus précisément, ils se sont intéressés aux « cellules progénitrices » qui produisent les tissus régénérés. En comparant leurs résultats avec des études semblables effectuées chez d’autres animaux, les scientifiques ont révélé des ressemblances inattendues : la repousse de membres chez des crustacés et chez des vertébrés semble s’appuyer sur des cellules progénitrices semblables pour le muscle, qui sont distinctes des cellules progénitrices de l’épiderme et des nerfs. Autrement dit, les cellules progénitrices du muscle chez les crustacés ressemblent aux « cellules satellites » du muscle que les vertébrés utilisent pour réparer et (parfois) régénérer leurs muscles. Ces ressemblances soutiennent l’hypothèse d’une base cellulaire semblable entre les crustacés et les vertébrés pour la régénération des muscles. Cette étude vient d’être publiée en ligne sur le site de Science.
- Contact-chercheur : Michalis Averof, IGFL




06/01/2014 - Les conditions d’éruption d’un supervolcan recréées dans un laboratoire de rayons X

JPEG - 36.3 ko

Des scientifiques ont reproduit les conditions de pression et de température régnant dans la chambre magmatique des supervolcans pour comprendre comment se déclenchent leurs explosions. Ces explosions, heureusement très rares, sont les catastrophes naturelles les plus dramatiques sur Terre, à l’exception des chutes de météorites géantes. Grâce aux rayons X du synchrotron européen (ESRF), les scientifiques ont établi que les éruptions des supervolcans peuvent se produire spontanément, par simple augmentation de la pression magmatique, sans besoin de cause externe. Ces travaux impliquent en France le Laboratoire de géologie de Lyon : Terre, planètes et environnement et l’ESRF (Synchrotron Européen) à Grenoble ainsi que l’université Polytechnique (ETH) de Zurich, l’Institut Paul Scherrer à Villingen (Suisse) et l’université Okayama (Japon). Ils sont publiés dans Nature Geoscience le 5 janvier 2014.
- En savoir plus

Haut de page

CNRS Rhône Auvergne
2 av. Albert Einstein
BP 61335
69609 Villeurbanne cedex
Tél : 04 72 44 56 00
Fax : 04 72 44 56 73

En savoir plus

Rechercher sur tous les sites du CNRS

Le CNRS Annuaires Mots-Clefs du CNRS Autres sites Accueil Imprimer Contact Crédits Plan du site Intranet CNRS