Le CNRS
  Accueil > Laboratoires > Temps forts > Lauréats ERC > ...

ERC 2018


Vincent Pilloni - ERC Consolidator

Projet HiCoShiVa (Higher coherent cohomology of Shimura varieties)
Les travaux de Vincent Pilloni, chercheur CNRS à l’UMPA de l’ENS de Lyon, portent sur le programme de Langlands, un vaste programme conjectural initié dans les années 1970 qui prédit des liens profonds entre deux branches des mathématiques : d’un côté la théorie des nombres, et de l’autre côté la théorie des groupes et l’analyse fonctionnelle. Pour servir de medium entre ces deux domaines, les scientifiques ont recours à certains objets mathématiques très riches, qui se trouvent à l’intersection de la géométrie algébrique et de la théorie des représentations, appelées les variétés de Shimura. Pour Vincent Pilloni, « l’un des charmes de cette correspondance est que les objets les plus simples et élémentaires d’un côté semblent correspondre à des objets très compliqués et singuliers dans l’autre monde ». Le but de son projet ERC, intitulé est précisément d’étudier la correspondance dans cette situation.
- En savoir plus




Julien Billard - ERC Starting

Projet CENNS - physique
Le neutrino est la plus légère et la plus mystérieuse des particules élémentaires. Avec son projet ERC, Julien Billard, chercheur CNRS à l’IPNL, vise à étudier avec une immense précision l’interaction des neutrinos avec la matière, en développant une nouvelle technologie de détecteur ultrasensible et extrêmement compacte. Il espère ainsi découvrir des signatures de « nouvelles physiques », induites par l’existence de nouvelles particules ou de propriétés fondamentales encore inconnues, qui vont permettre de mieux comprendre et appréhender l’origine et l’évolution de notre Univers.




Loïc Salmon - ERC Starting

Projet PARAMIR - physico-chimie biologique
Chercheur CNRS à l’ISA, Loïc Salmon cherche à comprendre le fonctionnement des molécules du vivant et en particulier de l’ARN. Malgré son rôle central, ce proche cousin de l’ADN reste assez mystérieux. Pour mener ses travaux, Loïc Salmon utilise la spectroscopie RMN, qui fonctionne sur le même principe que l’IRM. Il visualise ainsi les mouvements de l’ARN pour comprendre leur lien avec les fonctions biologiques.

Haut de page

CNRS Rhône Auvergne
2 av. Albert Einstein
BP 61335
69609 Villeurbanne cedex
Tél : 04 72 44 56 00
Fax : 04 72 44 56 73

En savoir plus

Rechercher sur tous les sites du CNRS

Le CNRS Annuaires Mots-Clefs du CNRS Autres sites Accueil Imprimer Contact Crédits Plan du site Intranet CNRS
Warning: mysql_query(): Unable to save result set in /var/www/localhost/htdocs/spip/ecrire/req/mysql.php on line 194