Le CNRS
  Accueil > Medias > Communiqués de presse > Archives > ...

Réponses immunitaires des cellules contre les virus


14/03/07

Le laboratoire lyonnais « Virologie et pathologie humaine » (VirPath) apporte de nouveaux éléments sur les
mécanismes de réponse immunitaire de nos cellules contre les virus. Cette découverte, partagée avec
deux autres laboratoires français - le Laboratoire « Architecture et fonction des macromolécules biologiques » (AFMB, CNRS / Universités d’Aix-Marseille I et II) et le
laboratoire « Immunobiologie Fondamentale et Clinique » (Inserm/ Université Claude Bernard Lyon 1) - fait l’objet d’une publication dans la revue scientifique internationale
PlosOne le 14 mars.
A l’intérieur de nos cellules, des récepteurs sentinelles sont dédiés à la reconnaissance d’élé ments anormaux
dont les virus et les bactéries pathogènes.

Ces trois dernières années, deux d’entre eux appartenant à la famille
des "hélicases" ont été identifiés. Ces récepteurs font partie de la réponse immunitaire innée de la cellule. Le
premier, nommé Mda-5, reconnaît les virus de la même famille que la poliomyélite. Le deuxième, nommé RIG-I,
reconnaît les virus de deux autres familles de virus, celle de la grippe et celle de la rougeole. A cette seconde
famille de virus appartiennent aussi les virus des oreillons, de la rage, Ébola et Marbourg (proche du virus d’Ébola).
Trois équipes françaises, dont l’unité lyonnaise de Virologie et pathologie humaine (VirPath) ont montré que c’est précisément l’agencement d’une des extrémités d’un petit ARN (acide ribonucléique) produit par cette famille de virus qui active le récepteur RIG-I. Ce motif constitué de trois phosphates a été indépendamment identifié par deux
autres équipes étrangères lors de travaux publiés dans la revue scientifique internationale Science le 12 octobre
2006. Les équipes françaises valident et complètent cette découverte en identifiant précisément l’ARN concerné.
L’ARN des virus reconnus par le récepteur Mda-5 ne présente pas le "point d’accroche" reconnu par RIG-I. Cela
explique pourquoi tel récepteur réagit avec telle famille de virus.
Ces recherches alimentent un champ de
connaissances plus large qui vise à mieux connaître la réponse immunitaire de nos cellules contre tous les virus et les différentes stratégies d’échappement de chaque virus à cette réponse.

VirPath est une unité du CNRS et de l’Université Claude Bernard Lyon 1. Ce laboratoire fait partie du Réseau
thématique de recherche avancée (RTRA) « Innovations et infectiologie » labellisé en octobre dernier par le
Ministère chargé de la Recherche. Les travaux présentés ici, dirigés au sein de VirPath par Denis Gerlier, sont
réalisés avec le support de l’Agence nationale de la recherche (ANR).

- Contact chercheur : Denis Gerlier - 04 78 77 86 18

Haut de page

CNRS Rhône Auvergne
2 av. Albert Einstein
BP 61335
69609 Villeurbanne cedex
Tél : 04 72 44 56 00
Fax : 04 72 44 56 73

En savoir plus

Rechercher sur tous les sites du CNRS

Le CNRS Annuaires Mots-Clefs du CNRS Autres sites Accueil Imprimer Contact Crédits Plan du site Intranet CNRS