©Lauriane LECOQ

Christophe GrangeasseChercheur en microbiologie moléculaire

Médaille d’argent du CNRS

Directeur de recherche au laboratoire Microbiologie moléculaire et biochimie structurale1 de Lyon, spécialisé dans l'étude du cycle cellulaire bactérien et sa régulation par phosphorylation des protéines.

" Les sciences biologiques m'ont toujours passionné. Pourtant, ce n'est qu'au cours de ma thèse, lorsque j'ai caractérisé la première tyrosine-kinase bactérienne, que j'ai été définitivement séduit par la recherche académique. À cette époque, il était admis que ce type d'enzyme (sérine/thréonine et tyrosine-kinase) n'existait que chez les eucaryotes. Depuis, ce dogme a volé en éclat et mon équipe a contribué à plusieurs étapes importantes de la caractérisation de ces protéine-kinases et de leur rôle dans la régulation de la physiologie bactérienne. Aujourd'hui, nos études se concentrent sur la bactérie pathogène Streptococcus pneumoniae afin de comprendre la complexité et la diversité des mécanismes moléculaires et cellulaires mis en jeu. Cette recherche fondamentale est prometteuse pour la conception de nouvelles stratégies de lutte contre les bactéries pathogènes et leur capacité de résistance aux antibiotiques. "

  • 1. CNRS/Université Claude Bernard Lyon 1

Christophe Grangeasse, chercheur en microbiologie moléculaire | Talents CNRS

Audiodescription

CV

  • 1998 : Doctorat en biochimie et biologie moléculaire de l'université Claude Bernard Lyon 1 - Institut de biologie et chimie des protéines2 (IBCP)
  • 2000 : Entrée au CNRS - Chargé de recherche au sein de l'IBCP
  • 2010 : Directeur de recherche et responsable du groupe Bactéries pathogènes et phosphorylation des protéines au sein du Laboratoire de bases moléculaires et structurales des systèmes infectieux
  • 2015 : Prix Coups d'élan de la Fondation Bettencourt
  • 2019 : Directeur-adjoint du Groupement de recherche Modifications post-traductionnelles bactériennes et du laboratoire Microbiologie moléculaire et biochimie structurale (depuis 2016)
  • 2. CNRS/Université Claude Bernard Lyon 1